Lecture

L’horloge de la nature

Titre : L’horloge de la nature
Auteur : Peter Wohlleben
Edition : Le Fil Vert

Dans mon précédent article de blog je vous parlais du printemps et du confinement, un moment pour se reconnecter à la nature. Et bien dans cette démarche, j’ai lu ce livre, qui n’est pas mon premier de Peter Wohlleben. En fait j’ai lu : les émotions cachées des plantes de Didier Van Cauwelaert, puis je suis tombée sur les livres de Peter Wohlleben, après avoir lu la vie secrète des animaux, je me suis dis que ces livres avaient l’air hyper intéressants et du coup je m’y suis mise.

Après un début difficile de lecture où ça parlait météo, je n’y ai pas compris grand chose… Sûrement trop scientifique pour moi, j’ai voulu laisser tomber ; et puis finalement je me suis accrochée jusqu’au chapitre suivant qui était bien plus agréable à lire pour moi.

Le livre se compose en plusieurs chapitres :

  • Quel temps fera-t-il ?
  • Y a-t-il du vent ? Fait-il froid ?
  • Pluie, neige et grêle
  • Le Soleil, la Lune et les étoiles
  • Position du soleil et heure de la journée
  • Les saisons
  • Vivre avec le changement climatique
  • Quelle est la composition du sol de mon jardin ?
  • Végétation autochtone et hôtes exotiques
  • Petits locataires rampants et volants
  • Sentir avec tous ses sens
  • Retour à la nature

Avec ce livre, j’ai appris que la météo donnée à la télévision ou sur l’Internet n’était pas fiable (enfin ça je le savais quand même), mais ce que je veux dire c’est que suivant l’emplacement de notre maison, de notre jardin, la météo sera différente notamment par ses températures. Et elle sera même différente du jardin de notre voisin qui sera plus haut ou plus bas que nous. En fait notre jardin à son propre climat, si il est entouré d’arbre les gelées seront moins fortes par exemple, si il est en hauteur, à l’abri du vent etc… En fait, avec des analyses personnelles, des relevés de températures, de pluviométrie sur plusieurs années, on peut réussir à déterminer la météo de notre jardin. Et ça je trouve génial ! Ça parait bête comme ça, mais je n’aurais pas pensé pouvoir connaître la météo de mon jardin avec mes propres relevés.

Je ne savais pas non plus que l’heure qu’indique ma montre n’est pas la bonne heure. En fait, j’ai découvert que ma montre pouvait servir de boussole et qu’il existait une heure locale. Pour moi, quand il est écrit 12h00 sur le cadran, je ne me disais pas qu’à l’endroit exact il était exactement 12h30 par exemple. Et on se dit qu’on a quand même bien fait d’inventer cette heure « universelle » ! Si on se fiait tous à notre heure locale, on ne serait jamais à nos rendez-vous au bons moments.

Et en dehors de tout ça, on nous parle aussi d’animaux, de végétaux, des arbres, des effets du changement climatique sur la faune et la flore de notre jardin, on nous rappelle que nous sommes des animaux qui avons développer plus le sens de la vue, et que par conséquent on en oublie nos autres sens comme l’ouïe ou l’odorat. C’est vrai, comme il le dit dans le livre, si nous sortons dehors en pleine nuit, nous n’y voyons rien et si par malheur on entend un bruit, c’est la panique, on ne sait même pas reconnaître les bruits, il nous effraie. A nous de nous entrainer à exercer aussi nos autres sens que la vue, à apprendre à reconnaître les cris des oiseaux, les odeurs qui nous entourent. Il nous rappelle que nous sommes nous aussi issus de la nature, sans nous demander de renoncer à notre confort moderne, on nous propose de nous reconnecter à cette nature si fascinante pour mieux la comprendre et vivre en meilleure harmonie.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *